French (Fr)

En 2009, 4,6 millions de touristes ont croisé en Méditerranée dont 2,1 millions sur la partie occidentale.
Le port de Tanger a traité 85 escales générant un trafic de l’ordre de 100 000 croisiéristes.

Par ailleurs, la position géographique de Tanger à la croisée des itinéraires Atlantiques et Méditerranéens, l’histoire de la ville  et le développement des infrastructures de communication avec le reste du Royaume constituent des atouts majeurs pour l’essor de cette activité.
En effet, les  études menées et les contacts établis avec des compagnies de croisière montrent  que le potentiel du port de Tanger est au-delà du trafic actuel.
De plus, les études techniques et les simulations  réalisées ont montré qu’avec une réadaptation optimale des infrastructures, le port pourra accueillir tous types de paquebots.

 

Par conséquent, l’objectif escompté est de recevoir 300 000 croisiéristes en 2016 et d’arriver à 750  000 en 2020.

Afin de pouvoir atteindre  cet objectif, le port devra disposer de trois postes pouvant accueillir les paquebots de dernière génération: un poste d’une longueur de 360 mètres, un second de 270 mètres et un troisième de 260 mètres.
Dans un souci d’optimisation des ressources, les 03 postes seront réalisés en deux phases :


Dans une première étape, le port disposera de postes pouvant accueillir deux paquebots d’une longueur maximale respectivement de 360 mètres et de 260 mètres. Les travaux afférents à cette phase seront entamés dès Juin 2011 pour être achevés fin 2012.

Une fois que le trafic annuel avoisinera les 300 000 passagers, le 3ème poste sera aménagé en prolongement du 1er poste.

Ainsi, le port pourra, dès la mise en œuvre de la 1ère phase, accueillir le plus grand paquebot du monde (360 mètres)